* Ali Khamenei, le Guide suprême du régime des mollahs en Iran, a publié une fatwa obscène pour interdire aux les femmes de faire du vélo en public. Il a justifié sa décision en affirmant que « la pratique de la bicyclette en public par les femmes devant les yeux des hommes (en dehors de la famille) doit cesser, car cela attire l’attention des hommes, ce qui est généralement source de corruption pour la société et contraire à la chasteté des femmes ».

* Le régime iranien a fermé l’Association des diplômés dans l’Université de technologie de Sharif, un des plus importants établissements technologiques en Iran, après la publication d’une photo de Maryam Radjavi, la Présidente élue du Conseil National de la Résistance iranienne, dans son dernier livre listant ses anciens diplômés. Cette photo a été publiée dans la section présentant les diplômés de la Faculté de génie métallurgique. La distribution a immédiatement été stoppée et tous les exemplaires restants confisqués.

* La Commission des femmes du Conseil National de la Résistance iranienne a condamné vivement l’octroi de l’organisation du Championnat du monde féminin d’échecs à l’Iran sous la dictature religieuse des mollahs et  exhorté la Fédération internationale des échecs (FIDE) à annuler sa décision.

*  En protestation contre le non-paiement de leurs salaires depuis juin, les travailleurs de l’espace vert du 3ème district urbain de Dezful ont organisé un rassemblement en face du bureau du gouverneur de Dezful, le jeudi 29 septembre 2016.

* Selon un rapport en provenance de Gachsaran le mercredi 28 septembre, des agents de l’administration ainsi que deux officiers d’unités spéciales ont confisqué tous les vêtements féminins décolletés et portant des garnitures. Selon ce rapport, au moins un des protestataires a été arrêté.

* Selon l’agence de presse gouvernementale Tabnak le 30 septembre, 16 jeunes femmes et filles ainsi que 21 hommes ont été arrêtés au cours d’une partie mixte dans une maison dans le district de Mehravaran à Yazd. Dans la ville de Neishabur, deux autres fêtes ont vu l’arrestation de 25 hommes et 15 femmes. Mi-septembre 30 garçons et filles avaient été arrêtées à Rasht dans les mêmes circonstances.

*  Les étudiants de plusieurs universités en Iran ont organisé des manifestations contre les politiques du régime iranien dans les universités : à Téhéran, universités Khajeh Nasir, Amir Kadir, et université pétrolière, ainsi qu’à l’université Bou-Ali d’Hamedan.

* Des parents d’une école primaire à Qazvin, dans le nord de l’Iran, ont manifesté contre l’utilisation obligatoire de leurs enfants pour accueillir le président du régime, Hassan Rohani, lors de sa visite officielle régionale.

* Mohammad Esmaeil Saeidi, un membre du Majlis du régime iranien (parlement), a reconnu  jeudi 29 septembre, dans une interview avec l’agence de presse affiliée à l’État « Young Journalists Club » [le club des jeunes journalistes], que la vente d’enfant se poursuivait en Iran et que les autorités se désintéressaient de la question.

* Selon l’agence de presse ILNA, mardi 27 septembre, des professeurs retraités se sont rassemblés à Téhéran et dans d’autres capitales de provinces pour protester contre les mauvaises conditions de vie et les retraites trop faibles.

* Le 27 septembre, Ahmad Hemati, un membre du parlement du régime de la ville de Semnan, a reconnu la situation économique désastreuse et dégradante en Iran de même que le chômage, la propagation de la pauvreté et la chute de la devise nationale.

*  Mehdi Fathi, un professeur de math à Sanandaj, au nord-ouest de l’Iran, dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, a expliqué la condition tragique des écoles à travers le pays.

 

* Les infirmières de l’école Gerash, dans le sud de la province de Fars, se sont une nouvelle fois adressées au directeur de l’école d’infirmière lundi 26 septembre pour protester contre leurs bas salaires.

* A Téhéran, le directeur de "l'Urgence sociale" du pays, Hossein Assad-Beigy, a annoncé que, durant la dernière année iranienne (de mars 2015 à mars 2016), le nombre de suicides ayant entrainé la mort a atteint 4020 personnes.

* Le ministre de la Santé du gouvernement d’Hassan Rohani, Hassan Ghazizadeh Hashemi, a avoué un manque de médecins spécialistes dans le pays, selon un rapport publié le vendredi 16 septembre par l’agence de presse Tasnim, affiliée à la force terroriste Al-Qods des Gardiens de la révolution.

* Le directeur général de protection de l'environnement dans la province de Markazi (centre de l'Iran) a déclaré que la pollution de l'air dans Arak est à son 77e jour, ce qui est dangereux et malsain pour les groupes de population sensibles.

* Ali Fereydooni , l’organisateur du Salon du livre de Téhéran (agent du  ministère de culture et d’orientation islamique du régime iranien) a admis que les livres présentés au Salon du livre de Téhéran sont soumis à la censure. Des sources bien informées ont précisé que parmi les livres en arabe interdits au Salon du livre de Téhéran, il y a plusieurs livres de référence de l’islam sunnite.

Une mystification savamment orchestrée

Une vaste opération de propagande Le régime iranien et ses supplétifs parisiens ont lancé une grande offensive de charme sous la forme d’une semaine culturelle à la gloire d’Ispahan, ville chargée d’Histoire. Inauguration à l’Assemblée nationale sous la houlette de…

Une coutume du monde islamique: le remadan

La période du ramadan, fixée au 9ème mois du calendrier lunaire, varie selon les années. En 2007, elle se situe entre le 13 septembre et le 12 octobre. Aux yeux des non musulmans, le ramadan se présente comme une sorte…

Un objet traditionnel iranien; le narguilé

L’objet appelé narguilé dans la plupart des pays européens est une grande pipe à eau servant à fumer un mélange de tabac et d’essences de fruits. Son nom, dérivé du sanscrit, viendrait du mot persan nargil : noix de coco,…

Un commerce effarant

 L’aggravation de la pauvreté et du chômage en Iran a conduit beaucoup de personnes issues des couches les plus fragiles de la société iranienne à vendre certains de leurs organes comme les reins, la cornée et la moelle osseuse. Sur…

Retour sur la condition féminine en Iran

Dans un pays où machisme rime avec intégrisme, les femmes sont soumises à de multiples contraintes. Il leur est interdit de faire du vélo, de faire des selfies avec des footballeurs, de porter des bottes sur le pantalon, de travailler…

Quelques aspects du sport traditionnel iranien

Varzesh-e Pahlavani (sport des héros) Les sports de combat ont toujours été très en honneur en Iran. Le poète Ferdowsi, dans le Shahnameh (livre des rois), glorifie les combattants mythiques de l’époque, les Pahlavans (champions). Le résultat d’une guerre était…

Nowrouz: une fête ancestrale qui défie les mollahs

Nowrouz qui signifie « nouveau jour » correspond à l’équinoxe de printemps marqué par l’égalité de la durée du jour et de la nuit. Par convention, l’instant où se produit cet équinoxe marque le début d’un nouveau cycle de rotation…

Nowrouz, la plus ancienne fête des Iraniens

 « Nowrouz » (qui signifie : « Nouveau Jour »), est la plus ancienne fête des Iraniens. Mais en dehors de l’Iran, des pays comme le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Tu r k m é n i s t a n…

Les tribus nomades d'Iran 2

Les Qahqaïs D’ascendance turque, présents dans le Fars depuis le 18ème siècle, les Qashaïs sont organisés en une confédération qui fut très puissante à l’époque qadjar, au 19ème siècle et au début du 20ème siècle, assurant l’ordre et la sécurité…

Les tribus nomades d'Iran 1

L’Iran est un pays qui se caractérise par la présence de nombreuses tribus nomades issues de groupes ethniques partiellement sédentarisés. Vivant au rythme des saisons, elles pratiquent la transhumance et installent leurs campements à une altitude plus ou moins haute…