Situé au nord-est du pays, le Khorassan iranien est bordé à l’est, du nord au sud,  par le Turkménistan et l’Afghanistan. A l’ouest, il a des frontières communes avec les provinces de Golestan, Semnan, Esfahan, Yazd, Kerman et Sistan-o-Balouchestan. Autrefois province unique, le Khorassan iranien est divisé depuis le 29 septembre 2004 en trois provinces :

-le Khorassan septentrional, capitale Bojnourd, superficie 28434 km2,

-le Khorassan méridional, capitale Birjand, superficie 69555 km2,

-le Khorassan –e-razavi, capitale Mashhad, superficie 144681 km2.

Population

En 2005, la population totale des trois provinces était d’environ 6 500 000 habitants.

Elle comprend des persans majoritairement chiites et urbanisés, des Kurdes, des Turcs, des Turkmènes, des Arabes, des Hazaras chiites, des Baloutches, des Pachtounes, des Aimaks et depuis la fin des années 70, une importante communauté afghane due à l’afflux de réfugiés consécutif à l’invasion soviétique de l’Afghanistan en 1979 et à la guerre civile qui suivit.

Géographie et ressources

Le cœur de la région est constitué par une grande vallée, fossé d’effondrement allongé du nord-ouest au sud-est, où coulent en sens inverse le haut Atrak, vers la Caspienne et le Kashaf, vers le Tedjen, au sud-est. Toutes les grandes invasions ont emprunté ce couloir. Entre des chaînons montagneux, prolongements de l’Elbourz et des Chaînes caucasiques, s’étalent de hautes plaines steppiques. Bien irriguées, celles du nord et du nord-est permettent la culture intensive des céréales et des betteraves sucrières. Les massifs arrosés sont propices à l’élevage et les vallées abritées produisent fruits et légumes. 

Le Khorassan est réputé pour ses tapis et la culture du safran, dans le sud de la région.

Le poète Abbas Ibn al-Ahnaf est issu d’une famille arabe établie dans le Khorassan.

 

 

 

 

 

Le Grand Khorassan

Le Khorassan iranien n’est qu’un fragment de ce qu’il est convenu d’appeler le Grand Khorassan. Le mot « Khorassan » vient du persan et signifie : « d’où vient le soleil ». Il a été donné à la partie orientale de l’empire sassanide. Ce territoire englobait, outre le nord-est de l’Iran,  l’actuel Afghanistan et le sud du Turkménistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan.

Un peu d’Histoire

Le Grand Khorassan a vu l’ascension et la chute de nombreuses dynasties au cours de l’Histoire. Durant celle des Sassanides, la province était gouvernée par un lieutenant général et par quatre margraves, chacun commandant une des quatre parties la constituant. Pendant la conquête islamique, les quatre parties étaient nommées d’après les quatre grandes cités : Neyshabour, Merv, Hérat et Balkh. Après l’invasion arabe, la province est restée aux mains du clan Abbasside jusqu’en 820, du clan iranien Tahéride jusqu’en 896 puis de la dynastie Samanide jusqu’en 900. Le territoire est passé ensuite sous la coupe des Turcs, des Mongols, enfin de Tamerlan vers 1360. La ville de Hérat est devenue la capitale de son fils Shah Rukh puis de son descendant Hussayn Baykara, le mécène du grand peintre miniaturiste Behzad.

Occupé en 1507 par des tribus ouzbèques, le Khorassan le fut en 1747 par les Afghans qui, durant la période Kadjar furent soutenus par la Grande-Bretagne afin de protéger la Compagnie des Indes orientales. Hérat fut ainsi séparée de la Perse et le traité de Paris en 1903 interdit à l’Iran de faire valoir ses droits vis-à-vis des britanniques sur la ville et les autres territoires qui constituent aujourd’hui l’Afghanistan.

Finalement, le Khorassan fut divisé en deux parties : la partie orientale, la plus densément peuplée, tomba sous protection britannique ; la partie occidentale fut attribuée à l’Iran.

Une région du monde à haut risque sismique

Le risque de tremblement de terre est très important en Iran. Le pire s’est produit le 21 juin 1990, tuant 55 000 personnes et en blessant plus de 100 000.

Une région de l'Iran, le Khorassan

Situé au nord-est du pays, le Khorassan iranien est bordé à l’est, du nord au sud, par le Turkménistan et l’Afghanistan. A l’ouest, il a des frontières communes avec les provinces de Golestan, Semnan, Esfahan, Yazd, Kerman et Sistan-o-Balouchestan. Autrefois…

Une province de l'Iran: Le Sistan-Baloutchistan

Situé au sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan, le Sistan-Baloutchistan est la deuxième plus grande des 31 provinces de l’Iran avec une superficie de 181600 km² et une population d’environ 2,1 millions d’habitants. Caractéristiques climatiques…

Une province de l'Iran: le Mazandaran

Situation La province du Mazandaran se situe au nord de l’Iran, en bordure de la Mer Caspienne. Elle est bordée à l’est par la province de Golestan, à l’ouest par celle de Gilan et au sud par celles de Semnan,…

Une province de l'Iran: le Lorestan

Situation Le Lorestan, l'une des 31 provinces de l'Iran, se trouve à l'ouest du pays, à la frontière avec l'Irak, au milieu des monts Zagros et au sud-ouest de la ville d'Ispahan. Il couvre une superficie de 28 294 km2…

Une province de l'Iran: le Kurdistan

Situation géographique L’une des 31 provinces de l’Iran porte le nom de Kurdistan. Située au Nord-ouest du pays, elle constitue avec les trois provinces voisines d’Azerbaïdjan de l’ouest, qui la jouxte au nord, de Kermanshah et d’Ilam qui la prolongent…

Une province de l'Iran: le Hormozgân (2)

Une zone touristique majeure de l’Iran En raison de son climat à la fois chaud et humide, la province située sur une bande de végétation tropicale de l’hémisphère nord possède une flore et une faune riches et variées.

Une province de l'Iran: le Hormozgân

Située au sud de l’Iran, à l’extrémité sud de la chaîne des Zagros, la province du Hormozgân qui fait face au Sultanat d’Oman s’étend sur 68475 km2. Elle possède huit grandes villes, dont la capitale Bandar Abbas, et 14 iles…

Une province de l'Iran: le Fârs (2)

Quelques curiosités naturelles. Le paradis perdu. C’est une très belle vallée située à l’ouest de Chiraz, à une altitud de 1800 mètres. Couverte de forêts d’amandiers et de châtaigners, sillonnée par de nombreux cours d’eau, elle est particulièrement appréciée des…

Une province de l'Iran: le Fârs (1)

La province du Fârs est située au sud-ouest de l’Iran, près du Golfe Persique dont elle est séparée par la province de Bushehr. D’une superficie de 122 608 km2, elle compte environ quatre millions et demi d’habitants dont un million…