La mission de Martin Kobler en Irak a pris fin le 30 juin 2013. Comme il a bien manœuvré et, sans doute, bien appliqué les consignes venues d’en haut, le secrétaire général de l’ONU qui n’a pas dénoncé son attitude malveillante envers les membres de l’OMPI, lui garde toute sa confiance et vient d’en faire son Représentant spécial en République démocratique du Congo (RDC) et de le nommer Chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC.

 

Avant de quitter son poste, Martin Kobler, pour tenter de se justifier, a une nouvelle fois, menti effrontément dans une lettre où il décline toute responsabilité dans l’absence de protection du camp Liberty et accuse les dirigeants de l’OMPI de faire obstacle au transfert des résidents dans des pays tiers.

 

Dans une lettre en termes vigoureux adressée au secrétaire général des Nations-Unies, le Canadien David Kilgour, militant de premier plan des droits humains, accuse Kobler d’avoir rédigé des « rapports biaisés, trompeurs et fourbes » sur le sort des opposants iraniens en Irak, d’avoir laissé un héritage  de « mensonges, de tromperie et de méfiance », enfin d’avoir abandonné les habitants du camp Liberty dans une situation dangereuse qui ne fait que s’aggraver. David Kilgour insiste sur le fait que Kobler a induit en erreur les habitants d’Achraf afin qu’ils acceptent d’aller au camp Liberty, les assurant qu’ils y seraient en sécurité. Trois attaques à la roquette ont prouvé le contraire.

 

Il invite le secrétaire général de l’ONU à se dissocier des déclarations haineuses de son représentant et lui recommande fortement de permettre à un représentant des habitants d’Achraf et de Liberty de s’exprimer devant le Conseil de sécurité si Kobler est autorisé à y faire un rapport sur la situation. En conclusion, Davis Kilgour  déclare « soutenir fortement la demande selon laquelle Martin Kobler doit être traduit devant une cour de justice internationale impartiale et indépendante ».   

 

Une résolution encourageante

La commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis a unanimement approuvé la résolution bipartite H.Res.650 intitulée : Prévoir la sureté et la sécurité des dissidents iraniens vivant dans le camp Liberty / Hurriya en Irak et…

Une lueur d'espoir

Le Département d’Etat américain s’est ému du récent massacre survenu à Achraf et de la situation actuelle des résidents du camp Liberty. Madame Beth Jones, Secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires du Proche-Orient a écrit à la Présidente élue de…

Une loi qui peut tout changer

Approuvée par le Congrès et par le Sénat des Etats-Unis d’Amérique, la Loi des Finances 2015, qui alloue un budget de 47 milliards de dollars au Département d’Etat a été ratifiée le 16 décembre 2014 par le président Barack Obama.…

Une loi en faveur des résidents du camp Liberty

Le président américain a ratifié le 25 novembre 2015 une loi adoptée par le Congrès demandant la protection des opposants iraniens résidant au camp Liberty en Irak. C’est la première fois que les demandes de protections des habitants du camp…

Une intension courageuse

Il est des situations où la parole ne suffit plus et où, quand elle est possible, l’action s’impose. Un groupe de personnalités américaines amies de la Résistance iranienne vient d’en donner la preuve. Après s’être maintes fois exprimées dans des…

Une agression aveugle et lâche

Au matin du 9 février, une pluie d’obus de mortiers et de roquettes s’est abattue sur les baraquements du camp Liberty. En raison de la faible superficie de la cible, moins d’un demi- kilomètre carré, tous les projectiles ont fait…

Un huitième mort à Liberty

Grièvement blessé au ventre, aux vertèbres et à la moelle épinière lors de l’attaque à la roquette du camp Liberty, le 9 février dernier, Hamid Rabi, membre de l’OMPI est décédé le 13 février dans un hôpital de Bagdad. A…

Pour que cesse le blocus médical de Liberty

Nouri al-Maliki n’est plus au pouvoir en Irak, mais ses successeurs poursuivent la même politique répressive à l’encontre des résidents du camp Liberty. Les forces armées irakiennes leur imposent un sévère blocus médical qui a déjà fait 23 victimes décédées…

Pluie de roqettes sur Liberty

Le samedi 15 juin, pour la troisième fois, le camp Liberty a été bombardé par des éléments de la force terroriste Qods avec la complicité et le concours des forces armées irakiennes. Entre 13h15 et 13h25, quarante roquettes se sont…

Nouvelles d'Achraf et de Liberty

Le déplacement des résidents d’Achraf vers le camp Liberty se poursuit avec son lot de brimades, d’humiliations, de vols et d’agressions. Chaque convoi est l’objet de contrôles interminables, d’interdictions et de confiscations. Le 27 août, pour avoir osé protester contre…