Les membres de la Commission des Forces armées du Sénat américain ont examiné récemment la situation des membres de l’OMPI au camp Liberty en Irak. Son président, le sénateur John Mac Cain et 16 autres membres de la Commission ont entendu les témoignages du général James Jones, ancien Conseiller à la sécurité nationale du président Barak Obama, de l’ancien sénateur Joseph Liberman et du colonel Wesley Martin, ancien commandant américain basé à Achraf.

Les intervenants ont rappelé la promesse de protection donnée par écrit aux membres de l’OMPI quand, en 2003, ils ont remis leurs armes au forces de la coalition et la dérobade des Etats-Unis qui, sans la moindre garantie ont transféré, en 2009, la protection d’Achraf au gouvernement irakien, alors aux ordres de Maliki, l’ami des mollahs. Cela revenait à confier au renard les clés du poulailler. Il s’en est suivi plusieurs massacres qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés.

Le sénateur Liberman a décrit les membres de l’OMPI comme des « combattants de la liberté »  et rappelé que cette organisation avait donné des informations précieuses sur les projets nucléaires de l’Iran. Il a salué les dix engagements du CNRI pour l’Iran de demain.

Le général Jones a indiqué que les officiers irakiens qui contrôlent actuellement le camp Liberty sont les mêmes  que ceux qui ont dirigé les attaques mortelles contre le camp d’Achraf. Pour lui, « le principal problème, c’est la réaction extrêmement lente et l’apparente indifférence de notre gouvernement face aux engagements que nous avions pris et à la situation dangereuse de ces réfugiés. »

Le colonel Martin a fait état de ses relations avec l’OMPI quand il était en poste à Achraf et de ses discussions avec les responsables du Département d’Etat américain sur la nécessité d’assurer la protection du camp Liberty.

Une résolution encourageante

La commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis a unanimement approuvé la résolution bipartite H.Res.650 intitulée : Prévoir la sureté et la sécurité des dissidents iraniens vivant dans le camp Liberty / Hurriya en Irak et…

Une lueur d'espoir

Le Département d’Etat américain s’est ému du récent massacre survenu à Achraf et de la situation actuelle des résidents du camp Liberty. Madame Beth Jones, Secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires du Proche-Orient a écrit à la Présidente élue de…

Une loi qui peut tout changer

Approuvée par le Congrès et par le Sénat des Etats-Unis d’Amérique, la Loi des Finances 2015, qui alloue un budget de 47 milliards de dollars au Département d’Etat a été ratifiée le 16 décembre 2014 par le président Barack Obama.…

Une loi en faveur des résidents du camp Liberty

Le président américain a ratifié le 25 novembre 2015 une loi adoptée par le Congrès demandant la protection des opposants iraniens résidant au camp Liberty en Irak. C’est la première fois que les demandes de protections des habitants du camp…

Une intension courageuse

Il est des situations où la parole ne suffit plus et où, quand elle est possible, l’action s’impose. Un groupe de personnalités américaines amies de la Résistance iranienne vient d’en donner la preuve. Après s’être maintes fois exprimées dans des…

Une agression aveugle et lâche

Au matin du 9 février, une pluie d’obus de mortiers et de roquettes s’est abattue sur les baraquements du camp Liberty. En raison de la faible superficie de la cible, moins d’un demi- kilomètre carré, tous les projectiles ont fait…

Un huitième mort à Liberty

Grièvement blessé au ventre, aux vertèbres et à la moelle épinière lors de l’attaque à la roquette du camp Liberty, le 9 février dernier, Hamid Rabi, membre de l’OMPI est décédé le 13 février dans un hôpital de Bagdad. A…

Pour que cesse le blocus médical de Liberty

Nouri al-Maliki n’est plus au pouvoir en Irak, mais ses successeurs poursuivent la même politique répressive à l’encontre des résidents du camp Liberty. Les forces armées irakiennes leur imposent un sévère blocus médical qui a déjà fait 23 victimes décédées…

Pluie de roqettes sur Liberty

Le samedi 15 juin, pour la troisième fois, le camp Liberty a été bombardé par des éléments de la force terroriste Qods avec la complicité et le concours des forces armées irakiennes. Entre 13h15 et 13h25, quarante roquettes se sont…

Nouvelles d'Achraf et de Liberty

Le déplacement des résidents d’Achraf vers le camp Liberty se poursuit avec son lot de brimades, d’humiliations, de vols et d’agressions. Chaque convoi est l’objet de contrôles interminables, d’interdictions et de confiscations. Le 27 août, pour avoir osé protester contre…